sombrefatalbaiser

Gothique Vampirisme Satanisme
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ancienne coutume l'absinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabrina Succube
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 51
Localisation : Drommondville Canada

MessageSujet: Ancienne coutume l'absinthe   Lun 15 Fév 2010, 2:42 am

http://www.heureverte.com/content/view/16/185/
Revenir en haut Aller en bas
http://sombrefatalbaiser.superforum.fr
Sabrina Succube
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 51
Localisation : Drommondville Canada

MessageSujet: Ancienne coutume l'absinthe   Lun 15 Fév 2010, 2:50 am

Il fallait saluer le retour de l'Absinthe surnommée "Notre Dame de l'Oubli". Interdite depuis 1915 pour ses méfaits, la voilà qui va réapparaître sur nos comptoirs sous le nom d'ABSENTE. On ne pourra plus dire que l'Absente a toujours tort même si jadis, sous une autre forme, elle fit perdre la raison à quelques écrivains, maudits ou pas. Car elle a fait des ravages la bougresse, en véritable "amie qui vous veut du mal". On la comparait à une drogue ; si la cocaïne était "la Fée Blanche", et la morphine "la Fée Noire", l'Absinthe était surnommée "la Fée Verte", la Verte, la Muse Verte, la Dame Verte, ou encore la "Fée aux yeux glauques". On prétendait en outre qu'elle était aphrodisiaque et prédisposait aux exploits sexuels d'où son surnom de "Herbe aux Prouesses".
Revenir en haut Aller en bas
http://sombrefatalbaiser.superforum.fr
Sabrina Succube
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 51
Localisation : Drommondville Canada

MessageSujet: Ancienne coutume l'absinthe   Jeu 18 Fév 2010, 2:11 pm

Cette fée verte connut un vif succès au XIXe siècle, mais elle fut accusée de provoquer de graves intoxications (contenant entre autres du méthanol, un alcool neurotoxique) , décrites notamment par Émile Zola dans L'Assommoir et ayant sans doute provoqué la folie de certains artistes de l'époque (Baudelaire, Van Gogh...) Elle est également connue pour son effet abortif.

Dès 1875, les ligues antialcooliques, les syndicats, l'Église catholique, les médecins, la presse, se mobilisent contre « l'absinthe qui rend fou. En 1906, la ligue nationale française antialcoolique recueille 400 000 signatures dans une pétition. En 1907, une grande manifestation a lieu à Paris rassemblant les viticulteurs et les ligues anti-alcooliques. Leur mot d'ordre : « Tous pour le vin, contre l'absinthe ». En 1908, le groupe antialcoolique qui s'est constitué au Sénat veut faire voter trois mesures :

interdiction de l'absinthe
limitation du nombre des débits de boissons
suppression du privilège des bouilleurs de cru
Ceci conduisit à son interdiction dans de nombreux pays, (en France à partir du 16 mars 1915, en Suisse du 7 octobre 1910 au 1er mars 2005) car les ligues de vertus disaient d'elle « qu'elle rend fou et criminel, fait de l'homme une bête et menace l'avenir de notre temps ».

En réalité, il est clairement dit dans le projet d'interdiction de l'absinthe en France que la boisson est interdite pour lutter contre l'alcoolisme. Extrait : « À diverses reprises, l'Académie de médecine a signalé le grand intérêt que présente, au point de vue de la santé publique et de l'avenir même de la race, l'organisation en France d'une lutte active contre l'alcoolisme. De son côté, l'Académie des sciences a, au cours d'une de ses récentes séances, apporté à ces vues l'appui de sa haute autorité en émettant un vœu pressant en faveur de l'adoption prochaine de diverses mesures propres à enrayer le fléau. Il a paru au gouvernement que le moment était venu d'entrer résolument dans la voie qui lui était ainsi tracée et qu'il convenait notamment de réaliser, dès à présent, une des mesures qui de tout temps ont été considérées, à juste titre, comme pouvant le plus aisément contribuer pour une large part à la restriction du mal : mettre un terme à toute consommation de l'absinthe et des liqueurs similaires. »

Après l'interdiction, les anciennes marques d'absinthes se reconvertissent dans des anisés sans sucre qui se préparent comme l'absinthe. En 1932, Paul Ricard invente le Pastis qui est le premier anisé à connaître un succès presque équivalent à celui de l'absinthe.

Le 2 novembre 1988, un décret, signé par Michel Rocard, autorise et règlemente la présence de thuyone (principale molécule de l'huile essentielle d'absinthe, présente dans la grande et la petite absinthe) dans les boissons et l'alimentation, ce qui permet techniquement de produire à nouveau de l'absinthe en France. En 1999, la première absinthe française depuis 1915 est produite : la Versinthe verte, qui contient de la grande absinthe. Son apparition et son étiquetage (absinthe) met en évidence un hiatus entre le décret européen de 1988 et l'interdiction de l'absinthe en France de 1915 toujours en vigueur. Plutôt que d'abolir cette loi, le gouvernement pare au plus pressé en votant un aménagement du décret et en attribuant une nouvelle appellation légale à l'absinthe : « spiritueux aromatisé à la plante d'absinthe » et en complétant la règlementation européenne (35 mg/l de thuyone maximum) d'un taux de fenchone et de pinocamphone à ne pas dépasser (respectivement 5 mg/l et 10 mg/l). Depuis le 1er mars 2005, la distillation de l'absinthe est à nouveau autorisée en Suisse, afin de pouvoir demander une AOC et ainsi protéger l'appellation (à condition, entre autres, que la teneur en thuyone ne dépasse pas 35 mg/l).
Revenir en haut Aller en bas
http://sombrefatalbaiser.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ancienne coutume l'absinthe   Aujourd'hui à 3:22 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
Ancienne coutume l'absinthe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absinthe
» PLANTE DE LA SEMAINE :Absinthe !
» [Propriété] ABSINTHE
» Dissertation sur la coutume
» dissertation : "l'oralité de la coutume"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sombrefatalbaiser :: Gothique-
Sauter vers: