sombrefatalbaiser

Gothique Vampirisme Satanisme
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vampirisme le cauchemar de Dracula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabrina Succube
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 51
Localisation : Drommondville Canada

MessageSujet: Vampirisme le cauchemar de Dracula   Jeu 25 Fév 2010, 2:56 am

Pour toi chère grand-mère un doux hommage que de bon souvenir,ta passion pour ces films est devenue la mienne pour les films de vampires que tu aimais écouter avec moi coller contre ton cœur, tu me manque beaucoup et toi aussi cher grand-père,merci a vous deux pour tous cette page est pour vous.

++Sabrina votre petite fille pour toujours.





Mai 1885 : une diligence s'arrête en pleine campagne pour laisser descendre un passager, un Anglais nommé Jonathan Harker. Puisque le cocher refuse de l'emmener plus loin, c'est à pied, en portant ses valises, qu'il franchira les derniers kilomètres qui le séparent du château du Comte Dracula chez qui il va exercer les fonctions de bibliothécaire.

Il pénètre dans le château, mais son nouveau lieu de travail semble être inoccupé.
Le film en quelques mots

Le cauchemar de Dracula est à la fois un des meilleurs films de la Hammer et l'archétype du "beau" film de vampires.

L'action se noue très vite. Au bout de quelques minutes à peine, on a compris que Harker n'a rien d'un bibliothécaire et qu'il s'agit en fait d'un chasseur de vampires venu planter un pieu dans le cœur de son nouveau patron. Pas gentil, le garçon... Ensuite, dès que Dracula entre en scène on n'a plus aucun doute quant au bien fondé de la mission de Harker. C'est que, drapé dans sa longue cape noire qui ressemble à des ailes de chauve-souris, le personnage incarné par Christopher Lee ne peut qu'être un vampire. On n'est donc pas surpris lorsqu'il annonce à son nouveau bibliothécaire qu'il sera absent durant la journée.

Harker réussit à éliminer la compagne de Dracula, retenue prisonnière au château, mais il ne peut vaincre le Comte qui le mord. Quelques jours plus tard, un nouveau voyageur arrive au village : le Dr. Van Helsing en personne. Cette fois, le vrai combat va pouvoir commencer. Eternel combat du bien contre le mal, mais aussi affrontement des deux acteurs fétiches de la Hammer, Peter Cushing contre Christopher Lee. Van Helsing veut se venger de celui qui a transformé son ami Harker en vampire et Dracula veut se venger de Harker en s'en prenant à sa fiancée Lucy dont il a vu une photographie. Et le plus méchant des deux n'est pas forcément celui qu'on croit...

Mais un film de vampires sans effets spéciaux ne serait pas un vrai film de vampires. C'est pourquoi nous aurons droit aux classiques du genre : épiderme des vampires atrocement brûlée par un crucifix et scène finale impressionnante pour l'époque. C'est aussi l'occasion d'éduquer le public de 1958 en faisant l'inventaire de l'arsenal de Van Helsing. Lumière du jour, ail, crucifix, marteau et pieux : le contenu de la boite à outils du chasseur de vampires sera ainsi fixé pour les générations à venir.

L'intrigue se déroule dans des décors somptueux, qu'il s'agisse de l'intérieur du château de Dracula où des extérieurs tournés dans une forêt jonchée d'un tapis de feuilles mortes du plus bel effet (des feuilles mortes, alors que l'action est censée se dérouler au mois de mai ???). Comme d'habitude dans les films de la Hammer des années cinquante, les petits détails qui font vrai ont été soignés, qu'il s'agisse des traces verdâtres d'humidité sur la pierre des tombeaux ou bien du professionnalisme avec lequel Van Helsing exécute une transfusion sanguine. On s'y croirait...

Le cauchemar de Dracula est un film qui, à défaut d'être gore et violent, possède une distribution parfaite et une esthétique indémodable. Peter Cushing, Christopher Lee et Michael Gough se glissent parfaitement dans la peau de leurs personnages, Carol Marsh et Melissa Stribling sont mignonnes à croquer (c'est le moment de le dire) dans leur chemises de nuit vaporeuses et quelques seconds rôles truculents (le douanier qui rafistole sa barrière, le valet de Van Helsing) apportent même une touche d'humour à l'ensemble. C'est donc un classique à voir et revoir sans modération.
Les meilleurs moments

* Au moment ou Van Helsing va pénétrer dans le château, on entend un grand bruit : c'est Dracula qui part en voyage. Un corbillard, tiré par deux superbes chevaux noirs lancés au galop, fonce sur le docteur. Van Helsing n'aura que le temps de faire un bond de côté pour ne pas se faire écraser.

* Van Helsing et Arthur rattrapent Dracula au moment où, de retour à son château, il s'apprête à enterrer vivante la belle Mina. Dérangé pendant ses travaux de jardinage, le vampire s'enfuit en direction de son repaire. Van Helsing se lance à sa poursuite, alors que les premières lueurs de l'aube commencent à poindre, et le rejoint dans la grande salle. Le chasseur de vampires sait qu'il n'aura aucun chance en cas de combat singulier. C'est pourquoi il s'accroche aux lourds rideaux et les arrache. Dracula hurle de douleur lorsque la lumière du soleil pénètre à flots dans la pièce. Van Helsing prend alors deux chandeliers, les croise pour fabriquer un crucifix de fortune, et s'en sert pour repousser le vampire en pleine lumière. C'est alors la fin du monstre : il tombe littéralement en poussière sous nos yeux, ses vêtements semblent se vider de leur contenu et ses cendres sont dispersées par le vent. Bientôt, il ne reste plus de lui que sa bague.

_________________
Le pardon est une rose sans épines.
Revenir en haut Aller en bas
http://sombrefatalbaiser.superforum.fr
Sabrina Succube
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 51
Localisation : Drommondville Canada

MessageSujet: Vampirisme le cauchemar de Dracula   Jeu 25 Fév 2010, 3:03 am


_________________
Le pardon est une rose sans épines.
Revenir en haut Aller en bas
http://sombrefatalbaiser.superforum.fr
Sabrina Succube
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 51
Localisation : Drommondville Canada

MessageSujet: Vampirisme le cauchemar de Dracula   Jeu 25 Fév 2010, 3:10 am


_________________
Le pardon est une rose sans épines.
Revenir en haut Aller en bas
http://sombrefatalbaiser.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vampirisme le cauchemar de Dracula   Aujourd'hui à 3:21 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
Vampirisme le cauchemar de Dracula
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cauchemar de Dracula (1958)
» Cauchemar
» Cauchemar en...
» J'ai cru que ce cauchemar allait se reproduire!
» Les types de vampirisme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sombrefatalbaiser :: Vampirisme-
Sauter vers: